5 juillet 2008 6 05 /07 /juillet /2008 00:19
En 1986, Dick Rutan et Jeana yeager étaient les premiers à faire un tour du monde en avion. Le seul hic, ils ont conssomés 4500 Litres de carburant.

22 ans plus tard, c'est une équipe européenne qui va réaliser le premier tour du monde au 100% solaire. Emmenée par Bertrand Picard, ils ont dévellopés un apppareil (je ne dit pas avion ni planeur ou plutôt je pourrais dire un plavion) de taille comparable à celle d'un A340,
du moins en ce qui concerne l'envergure, car pour ce qui est de l'allongement, il serait plutôt comparable à celui d'un planeur moderne. Le fuselage est aussi une prouesse technique : en effet, comment faire pour loger un pilote et son espace vital pour un tour du monde?
Les dimensions de Solar impulse sont :
envergure : 61m, un poids en ordre de vol de 1500 kg, une motorisation comparable à celle des frères wright (30kW pour le solar impulse; 8,832 pour les frères wright) et une structure sandwich (carbone kevlar?). Pour ce qui est des cellules solaires, elles sont réparties sur les 200m2 de surface que comportent l'aile et le stab, cette électricité est ensuite emmagasinée dans 200kg de batteries Li-Po qui alimentent ensuite les quatre moteurs.

Ce n'est pas seulement un défi structurel, mais aussi un défi technologique car le pilote devra manier pendant un tour du monde une plume de 61m sans défaillir, c'est pourquoi les ingénieurs dévellopent une interface homme-machine qui permettrait au pilote de pouvoir "ressentir" son appareil autrement quepar des cadrans disposés sur son tableau de bord.
Le pilote disposera également d'une API (Aide au Pilotage Informatisée) qui pourra prendre le ralis de temps en temps.

Mais ce projet verra-t-il le jour bientôt?
Oui, dans un futur trés proche. En effet les essais en vol du solar impulse devraient avoir lieu courant 2009, et un second appareil devrai faire le tour du monde à l'horizon 2011.
En 2008, il y a eu une campagne de test sur simulteur dont voici quelques extraits :










Et le simulateur :



Voila donc un beau projet qui j'espère donnera beaucoup d'idée à l'aviation de demain.
Je ne pourrais terminer sans citer un concurent (pas directs certes, mais avec un projet qui a de certaines similitudes, eux rajoutznt une pile à hydrogène) : Hy bird

Merci à l'équipe de Solar impulse qui m'a permis d'accéder à son espace presse et je ne manquerais pas de vous parler de nouveau de ce projet dans les mois qui viendront






Partager cet article

Repost 0

commentaires